Le Jardin des Souvenirs
3.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

le jardin des souvenirs-extrait

Personne ne connaît le véritable nom de John Doe, il ne doit son « surnom »qu’à sa passion et occupation principale : retrouver l’identité des morts anonymes (les John et Jane Doe, justement) enterrés dans le cimetière réservé à cet effet, à New York. Pour arriver à ses fins, notre John Doe a développé un réseau d’ »agents », composé de personnes lui devant des services (qui a dit Stingray?). Nul ne sait quelles sont ses motivations, mais ses amis savent où le trouver : en train de graver le nom de ses dernières trouvailles sur les plaques numérotées du cimetière. Un soir, une jeune et jolie femme vient le trouver pour lui proposer d’enquêter sur sa sœur, mystérieusement disparue, qui est très probablement sous une de ces curieuses pierre tombale….

Mark Waid et Paul Azaceta sont dorénavant deux noms bien connus dans le domaine de la bande dessinée américaine. Mark Waid, le prolifique scénariste, s’est forgé une reconnaissance en travaillant sur les licences les plus renommées du Comics (citez n’importe quel super-héros, il y a de fortes chances qu’il ait travaillé dessus), ainsi que quelques créations plus personnelles (tel le surprenant et anticonformiste Irrécupérable, par exemple). Paul Azaceta est le dessinateur de l’autre série à succès de Robert Kirkman, Outcast, fulgurant succès d’édition et adapté en série télévisée. Son trait est ici plus grossier, moins affiné que dans Outcast. La publication de ce one-shot doit énormément à la célébrité de ses auteurs, comme un sticker sur la couverture n’omettra pas de vous le rappeler en mettant justement en avant Outcast, preuve s’il était nécessaire du succès (mérité) de ce dernier, ainsi qu’en quatrième de couverture. Les deux histoires, dont il est question dans cet album, marquent clairement une mise en place qui aurait pu être sérielle, mais dont l’insuccès à sans doute condamné ce volume à être un récit complet. C’est plaisant à lire, on se prend même à se poser des questions sur le mystérieux John Doe, questions qui n’auront donc pas de réponses. Bien évidemment ce volume se tient en lui-même, ce n’est pas bien grave qu’il n’y ait pas de suite, mais la lecture n’est pas plus mémorable que cela, loin de se rendre indispensable. Les complétistes des auteurs seront, quant à eux, ravis.

Le Jardin des Souvenirs
One-shot
Dessinateur : Paul Azaceta
Scénariste : Mark Waid
Éditeur : Delcourt
Collection : Contrebande

http://www.editions-delcourt.fr/serie/jardin-des-souvenirs.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.