La partie de chasse

La partie de chasse

L’idée de cette collection qui reprend des classiques contemporains de la littérature anglo-saxonne est très intéressante et jusque-là d’un haut niveau. Mais, pour ce roman dont la première traduction en France remonte à 1987, on aurait pu imaginer une préface d’un auteur ou d’un critique francophone expliquant l’accueil et donnant des clés pour comparer avec des œuvres francophones approchant le sujet… Ainsi Julian Fellowes scénariste de Gosford Park (de Robert Altman que j’espère vous avez vu) semble ne pas connaître La règle du Jeu de Jean Renoir… (que vous avez vu, j’espère).

Pour cette « partie de chasse » qui se joue à l’automne 1913 – mais publiée en Angleterre en 1980 – il est dit en quatrième de couverture que l’auteure « dépeint avec une délicieuse cruauté les derniers jours d’une aristocratie dépassée »… J’avoue ne pas avoir à la lecture trouvé trace de cette « délicieuse cruauté ». Il me semble qu’il est plutôt question de réalisme. Les nombreux personnages qui évoluent dans la demeure d’un nobliau sont regardés, observés et mis en évidence comme si une loupe passait sur eux et s’arrêtait le temps que nous puissions les voir. C’est peut-être cet effet de loupe qui peut paraitre « cruel », mais les près de soixante ans d’écart entre le temps du récit et la rédaction d’une part et de l’autre le fait que l’auteure descende de cette aristocratie me donne à penser que l’on peut aussi voir dans ce roman une juste réhabilitation de ces personnes stigmatisées dans les années 50 plus qu’analysées. En fait, en nous les montrant tels qu’ils étaient, Isabel Colegate ne justifie rien, n’excuse rien. Elle nous présente simplement des personnes figées dans leur temps, un temps immobile en instance de bascule, de disparition. Des gens qui ne voient rien du monde tellement ils ont figé le leur. Des gens protégés du monde par les barrières conventionnelles qu’ils ont instaurées entre eux et le monde… C’est passionnant.

A lire entre La règle du jeu (Boudu sauvé des eaux ou La grande illusion) et Gosford Park.

Bonnes lectures.

La partie de chasse
Auteure : Isabel Colegate
Editeur : Belfond
Collection : Vintage

www.belfond.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.