La malédiction d'un jardinier kibei

La malédiction d’un jardinier kibei

KIBEI : Terme désignant les personnes d’origine japonaise nées aux États-Unis mais qui ont grandi au Japon… voilà pour une première information capitale tirée du glossaire en fin de volume… La seconde est lisible en quatrième de couverture : « Les fans de romans policiers vont certainement attendre avec impatience la suite.  » et est extraite du Los Angeles Times. Rassurez-vous, l’histoire racontée ici est bel et bien achevée… Je suppose que le critique du Los Angeles Times attend avec impatience la suite des aventures de Mas.

Le jardinier c’est Mas Arai… Il s’est trouvé vers quinze ans dans les sous-sols de la gare d’Hiroshima le jour où la bombe a explosé. Puis il a pu, en découvrant par hasard 200 dollars dans une poche de veste, revenir aux États-Unis où il s’est installé comme jardinier pour les riches Américains. Il est veuf et père d’une fille qui est sur le point d’accoucher et voilà que son passé lui saute à la figure… Un Japonais cherche à joindre un de ses amis… que Mas sait ne pas être la vraie personne… Et l’auteur nous promène dans la banlieue de Los Angeles dans le milieu des vieux Japonais concurrencés aujourd’hui par les Mexicains… Les personnages sont attachants et Mas, qui navigue intellectuellement entre passé et présent – parfois dans un état cotonneux -, est un héros fatigué. Plus un état d’âme peut-être qu’un individu. Mais, bizarrement, il n’inspire pas la pitié. Sa faiblesse est intermittente et disparaît lorsqu’il se préoccupe plus des autres que de lui-même. Ce qui relève du policier, du criminel, du polar est un peu noyé par la description d’un milieu.

On peut avoir le sentiment que le polar change dans la mesure où une des principales caractéristiques du personnage principal est non son héroïsme ou son intelligence exceptionnelle mais son appartenance à une communauté particulière qui peut ou non peiner à s’intégrer… Une idée à suivre.

Bonne lecture.

PS : On trouvera dans ce roman une petite réflexion à propos du jeu de Go, je rappelle aux intéressés qu’il existe un petit livre de G. Pérec sur le sujet….

La malédiction d’un jardinier kibei
Auteure : Naomi Hirahara
Editeur : L’Aube

http://editionsdelaube.fr

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.