Deuxième Génération - Extrait

Deuxième Génération – Extrait

Michel Kichka propose un regard différent sur la Shoah. Un regard de fils sur l’enfer vécu par son père durant la seconde guerre mondiale. Ou plutôt un regard sur ce que son père n’a pas voulu lui dire dans un premier temps et sur les difficultés de vivre avec ces non-dits. Mais Deuxième génération n’est pas que cela, c’est aussi une réflexion sur le temps qui passe et l’évolution des gens et des manières de penser au fil de celui-ci. Une réflexion sur les relations au sein d’une famille blessée, entre un père et son fils, entre frères et sœurs, entre des enfants et leur mère. Ce sont des tranches de vie prenant en sandwich le drame passé de l’holocauste.

Rien de moins que le troisième album de Bande Dessinée que je lise à quelques mois d’intervalle portant sur l’un des plus grands actes de barbarie de l’histoire de l’homme, on ne peut pas dire que j’avais peur d’une certaine redondance. Que nenni, puisque Michel Kichka choisit de parler peu de la Shoah, mais plutôt de ce qui en découla pour ses survivants et leurs familles. Sous couvert d’un style proche de la caricature, cet album nous touche, arrive à nous faire vivre certains moments clés d’une famille traumatisée en son for intérieur. Il est clair que le choix de l’autobiographie d’un fils de rescapé d’un génocide offre une approche inédite, en Bande Dessinée en tout cas. Un récit poignant, touchant au cœur chacun de nos êtres en étant à la fois si loin et à la fois si proche de notre propre expérience.

Deuxième Génération : ce que je n’ai pas dis à mon père
One-shot
Dessinateur et scénariste : Michel Kichka
Éditeur : Dargaud

http://fr.kichka.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.