Doté de pouvoirs surnaturels qui le dépassent, Nuwan protège ses nouveaux compagnons mais les adversaires se liguent contre eux. Combien de temps tiendront-t-ils face à des êtres aussi puissants que violents ? Nuwan a vu sa vie bouleversée depuis qu’un puissant grimoire s’est déversé en lui. Il est à la recherche du moyen de rompre cette malédiction.


Dans ce deuxième volume, nous retrouvons les principaux personnages de l’histoire engagés dans une course poursuite haletante. Cette suite est malheureusement assez complexe et beaucoup moins intéressante. Force est de constater, à la lecture du deuxième tome de Danthrakon, que cette aventure se révèle assez complexe. Pour pouvoir apprécier cette histoire il est nécessaire de connaître les différents personnages. Nous avons découvert un jeune couple dans la première BD. Nuwan, un cuisinier amateur et Lerëh, une étudiante de la haute société, se sont échappés de leur cité Kompiam, lorsque l’inquisiteur Amutu a pris le pouvoir par la force. Poursuivis en pleine mer par le Duc d’Arpiome et son équipage, nos héros accompagnés par Dreled, une mercenaire, vont trouver refuge chez Lyreleï de Sphate, qui n’est autre que la mère de Lerëh. La magie est le thème principal de cette suite. Les combats sont nombreux et nous découvrons les rapports et les liens entre les différents protagonistes de l’histoire. Quelques flash-backs et commentaires permettent de mieux comprendre la situation.Naufrages, sirènes, palais merveilleux, mages avides et mesquins, aventurière manipulatrice et vengeur masqué, voilà quelques-uns des ingrédients de ce second volume de la trilogie Danthrakon, un album haletant servi par le trait précis et dynamique d’Olivier Boiscommun.

L’expérience et la technique de Christophe Arleston, scénariste de 150 histoires à ce jour se ressent tout de suite, en parcourant Danthrakon. L’auteur de Fantasy, de Steampunk et de Science-Fiction a transformé un simple conte en aventure captivante et divertissante. Le lecteur est pris par surprise et se trouve transporté au fur et à mesure de son avancée dans la lecture, vers un univers de plus en plus mystérieux. L’illustrateur, Olivier Boiscommun est originaire de Neuilly-sur-Seine. Né en 1971, il a commencé comme graphiste et styliste avant de se diriger vers la bande-dessinée. En 1991 il a participé à l’élaboration d’un album collectif : Les enfants du Nil. Après un bref passage au studio de dessins animés Story, il a publié Joe, son premier ouvrage et a entamé avec Joann Sfar et Jean-David Morvan, la série Troll. Il s’est, par la suite, engagé à la création de nombreux ouvrages en collaboration avec plusieurs scénaristes de renom. Christophe Arleston est un éditorialiste qui a vendu plus de 15 millions d’albums dans le monde. Né en 1963, il a commencé sa carrière comme journaliste puis a été auteur dramatique pour France Inter. C’est à la fin des années 80 qu’il s’est tourné vers le scénario de Bande dessinée. Il a créé de nombreuses séries dans des styles très différents : du polar humoristique avec Léo Loden, de la parodie historique avec Tandori et de l’aventure médiévale fantastique avec Les Feux d’Askell. En 1994, il a lancé Lanfeust de Troy, une série qui mêle aventure-fantasy et humour. En 2016 il a publié le roman : le Souper des Maléfices sans pour autant ralentir son activité de scénariste et de 1997 à 2019 il est devenu rédacteur en chef du mensuel Lanfeust Mag. En 2019, il a fondé le label édition Drakoo, dont il gère depuis l’activité. Mystique, fantastique et original, ce second épisode sorti sous presse en juillet, allie scènes d’action, humour et magie. Le dernier volume de cette trilogie Le marmiton bienheureux paraitra en novembre 2020.

Tome 2

Scénario : Christophe Arleston

Dessins : Olivier Boiscommun

Couleurs : Claude Guth

Éditions Drakoo.
www.drakoo.fr

DANTHRAKON, Lyreleï la fantasque - Ça se complique
3.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.