Avec en sous-titre : Et pourtant on les aime… Je me suis dit en ouvrant ce livre : « Chic, un avant-propos ! On va me les expliquer ces vieux ». Raté, je n’ai eu droit qu’à une comparaison entre eux et nous. J’ai même relu en quatrième de couverture le jugement d’aujourd’hui : La vieillesse est un naufrage agrémenté d’un point d’interrogation. Ainsi qu’un bout de phrase : « …les anecdotes recueillies sont plus hilarantes les unes que les autres ». C’est vrai on sourit. Si je vous ennuie allez directement à la fin de ma chronique, il y a des citations. Mais est-ce si drôle de vieillir ? Est-ce qu’une vieille dame qui tombe est toujours risible ? Saint Bêtisier, riez pour nous ! Celui qui rit a-t-il conscience d’une douleur chez l’autre, du décalage entre son rythme à lui et celui de l’autre ? Parce qu’en fait leur cruauté, leurs exigences traduisent bien un malaise qui n’a rien de marrant. Ils sont en retard et c’est insupportable pour eux, ils ne peuvent plus suivre… Vous vous souvenez de « Tatie Danielle » le film d’Étienne Chatilliez ?

Je sais bien qu’il doit exister des EPHAD où il fait bon finir de vivre, du moins j’espère, mais tout ce que nous en disent les médias n’est guère rassurant et l’on comprend la dame alitée en couverture…

Vous pouvez recommencer à lire cette chronique. Voici des citations : «  – Des oignons dans le soutien-gorge ? Quelle drôle d’idée !

-Ça me protège du cancer du sein ! »

«  C’est vous qui faites jeune ou moi qui suis particulièrement vieux ? »

«  – Vous êtes restés par terre aussi longtemps ? Mais pourquoi ne pas avoir actionné votre téléalarme ?

-J’avais peur de déranger. »

Bonne lecture…

Vieux casse-couilles
Auteure : Gaëtane Desbordes
Editeur : Opportun

www.editionsopportun.com

Vieux casse-couilles
3.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.