Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Thoreau compagnon de route

Je vous ai, je crois, déjà parlé de Henry David Thoreau, je ne suis pas sûr d’avoir lu du Kenneth White et je pense que, s’il y a filiation entre les deux auteurs, elle se situe dans la reconnaissance de l’importance du premier par le second. Nous sommes en présence d’un livre hommage qui regroupe les textes de White sur Thoreau – cela peut expliquer certaines répétitions. Mais c’est surtout, je crois, une prodigieuse incitation à lire Thoreau. Vous n’aurez aucun mal à sentir combien White « aime » parce qu’il ne parle que de ce qui est aimable. Et il n’en fait pas une idole. Juste un précurseur intelligent qui, à la suite des autres « penseurs » de son temps, s’évertue à sortir de son monde et à jeter les bases d’un monde autre. Quand on lit les deux auteurs, il me semble que l’écho – le plus évident – qu’ils ont dans notre monde actuel se serait Indignez-vous ! de Stéphane Hessel. Thoreau, tel que White le présente, ne fustige pas, il explique et démontre l’intérêt de vivre autrement. Et il en devient bougrement subversif. Est-il pensable, admissible, aujourd’hui de dire que l’homme devrait se contenter de travailler un jour par semaine et de ne rien faire – ou ce qu’il a envie de faire – les six jours restants ? Il me semble que l’on traite moins les chômeurs de parasites et de feignants mais cette société se verrait illico considérée comme utopie dangereuse, pour ne pas dire anarchiste.

White parle aussi du Thoreau écrivain et poète. Un homme qui dit chercher la phrase incompréhensible au commun des mortels et qui expliquerait le monde. Ne riez pas en pensant à un tweet « célèbre »… un tweet n’est pas une phrase, c’est un cri. Un homme qui a du mal à percevoir une différence entre sa poésie et sa prose sur le monde… non à cause des mots mais parce qu’il perçoit les deux de la même façon.

Je sais, il nous est aujourd’hui un peu difficile de jouer les Thoreau – les banques qui prêtent veulent que cela rapporte -, de retourner à la nature, mais je pense que si vous entrez dans ce livre vous pourrez avoir envie de changer d’air… de prendre le temps de marcher.

Bonne lecture.

Thoreau compagnon de route
Auteur : Kenneth White
Editeur : Le mot et le reste

http://lemotetlereste.com/mr

Thoreau compagnon de route
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.