Ma mère m’a tué

Ma mère m’a tué, récit d’un homme qui raconte son histoire sur le génocide commis au Rwanda lors de ses sept ans à travers diverses lignes.

Au fil du récit, on verra comment s’est passé ce génocide de son point de vue alors qu’il vivait là-bas en compagnie de sa mère, une hutue mais aussi son père, ses frères ainsi que plusieurs habitants appartenant à la même ethnie que lui, tutsi.

Lorsque le drame se produit et qu’il veut trouver refuge auprès des siens, il apprendra la trahison auprès de ceux dont il se pensait proche. S’ensuit alors une course contre la montre pour sortir de son calvaire et arriver à survivre dans cet environnement malsain.

Ce livre est la définition même du mot poignant, lorsqu’on lit chaque ligne, on a l’impression d’être les yeux et les sentiments d’Albert Nsengimana, auteur du livre et protagoniste de ce témoignage. Il raconte comment de manière éprouvante il a su s’en sortir pour arriver à la vie qu’il mène aujourd’hui et comment ce terrible incident s’est immiscé pleinement dans sa vie et ses actes futurs. Il est difficile de lâcher le livre quand on a commencé à s’intéresser au récit car, à chaque fin de chapitre, le désir d’en savoir plus nous encourage à connaître la suite.

Albert Nsengimana veut, à travers ce témoignage, faire passer un grand message. Celui de ne jamais abandonner face à l’adversité et la cruauté de moments difficiles. Il souhaite pour lui ainsi que pour tous de vivre en paix, avec courage, détermination, compassion et espoir. Il nous apprend également au fur et à mesure du récit à pardonner, à accepter et à ne pas avoir la volonté de se venger.

Je recommande ce livre qui donne une belle leçon de vie et de courage et qui peut faire mûrir les mentalités de chacun.

Ma mère m’a tué
Auteur : Albert Nsengimana
Editeur : Hugo et Cie

www.hugoetcie.fr

Ma mère m'a tué
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.