tomsk-7 - extrait

tomsk-7 – extrait

Cet épais album regroupe 8 nouvelles plus ou moins courtes d’un auteur dont tout le monde parle, idéal donc pour découvrir son univers très particulier. Entre deux et vingt pages, Danijel Zezelj nous proposent huit récits à la frontière de la Bande Dessinée. Son style est un croisement entre un noir lyrisme quasi poétique et des œuvres d’art moderne sombres et profondément torturées. La couverture annonce la couleur : difficile d’y trouver un juste milieu, on adore ou on déteste, en tous les cas c’est aussi reconnaissable que déroutant.

Cela reste de la bd de part le découpage en cases des planches et les bulles de dialogues de certaines histoires, mais ce n’est pas toujours lisible ou compréhensible. Les décors sont souvent beaux, comme autant de tableaux que l’on observe ou admire, mais est-ce là le principe du neuvième art ? Les visages des personnages manquent d’une certaine constance, tel un palliatif une même nouvelle en comportera peu. Il n’est guère étonnant que le noir et blanc de Zezelj puisse transporter le plus blasé des lecteurs de bande dessinée de par son originalité, mais ce n’est sans doute pas ce que le commun des mortels recherchera dans un album. Abscons par certains de ses écrits, cet univers sale et crasseux vaut certainement la tentative d’être découvert, car il n’y a rien de mieux que de se faire sa propre opinion sur un univers aussi unique. Elitisme quand tu nous tiens.

Tomsk-7
One-shot
Dessinateur et scénariste : Danijel Zezelj
Éditeur : Mosquito

http://www.editionsmosquito.com/ouvrage.php?id=225

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.