The Wicked + the Divine tome 1
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

the wicked+the divine t.1-extrait

12 Dieux se sont réincarnés sur notre bonne vieille Terre, « fusionnant » avec 12 humains ordinaires qui disposent dorénavant de tous leurs pouvoirs illimités. Malheureusement pour eux, le contrat est à durée déterminée : dans 2 ans ils mourront. Autant en profiter à donf, yolo ! Adulés tels des rockstars, ils brûlent la vie par les 2 bouts, d’excès en excès, de disputes glorieuses en guéguerres divines…. Lucifer réincarné dans une jeune fille au look androgyne, croisement de Bowie et Andy Warhol, à la répartie aussi cinglante que sa réputation de prince du mensonge le promettait, s’amourache de Laura, une fangirl des divinités. Ensemble, ils nous feront découvrir une bonne partie de ce Panthéon revenant tous les siècles pour on ne sait quelle raison… Laura, en parfaite groupie qui se respecte, brûle évidemment de découvrir leurs intimes secrets et de partager ne serait-ce qu’une bribe de leur divine célébrité.

Le diabolique et le divin, telle pourrait être une traduction du titre de ce comics pas comme les autres. Différent, il l’est par son traitement non linéaire, puisque l’introduction aux (nombreux) personnages ne se fait pas de manière classique, le lecteur est immédiatement projeté au cœur de l’action. Autant dire que ça part dans tous les sens et ce, très rapidement. Rebelle, il l’est également par son absence de manichéisme (en tout cas dans ce premier volume), le lecteur se prend même de sympathie pour le charme et la gouaille du Porteur de Lumière, Lucifer elle-même. Des divinités connues pour leur malignité côtoient des Dieux plus obscurs sans qu’il soit évident d’identifier au premier coup d’œil leur alignement, loyal-bon ou chaotique-mauvais. Enfin, ces Dieux pop-stars ressemblent fortement à certaines de nos divas du showbiz par leur swag, mélangeant intimement une certaine culture musicale pourtant difficile à intégrer dans une bd. Et ils ne sont pas encore tous présents, nul doute que de belles surprises nous attendent encore. Vous l’aurez compris, The Wicked + the Divine est une série moderne par bien des aspects, tant narratifs que graphiques, ancrée dans une réalité très actuelle ! Dès le premier recueil, l’accroche est réussie et la curiosité titillée malgré qu’on ne devine pas vraiment où Kieron Gillen, le scénariste, veut nous emmener… Le trait souple et précis de Jamie McKelvie est superbe et fait merveille pour dynamiser le récit très sombre, façon Preacher moderne. On pourra lui reprocher un certain classicisme et un manque de caractère graphique, mais quand c’est aussi bien fichu on en profite. Le succès et la reconnaissance, déjà au rendez-vous, est amplement mérité rien que par l’originalité dont fait preuve ce premier volume. Trop dar !

A noter qu’il existe une édition collector agrémentée de pages bonus et une version avec couverture alternative réalisée pour le Paris Comic Con.

The Wicked + the Divine t.1
Faust départ
Série en cours
Dessinateur : Jamie McKelvie
Scénariste : Kieron Gillen
Éditeur : Glénat
Collection : Glénat Comics

http://www.glenatbd.com/bd/the-wicked-the-divine-tome-1-9782344018071.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.