Saisis ta chance, Bartholomew Neil

Saisis ta chance, Bartholomew Neil

On passera très vite sur la couverture de ce roman en regrettant son immense maladresse et son absence de charisme… On passera aussi sur deux autres choses. Le fait qu’en tant que lecteur vous pouvez ne pas aimer le comédien Richard Gere (il s’agit d’un roman par lettre et toutes sont adressées au comédien). Le fait que les premières pages sont un peu déroutantes (surtout n’interrompez pas votre lecture sous un prétexte futile).

Bartholomew Neil vient de perdre sa mère, victime d’un cancer. Il a toujours vécu avec elle, est sans profession et il va avoir quarante ans. Il est aussi un bon catholique respectueux des préceptes de l’Église. Un soir, sa mère a glissé dans une autre réalité, elle a appelé son fils Richard et son fils a cru qu’elle le prenait pour Richard Gere. Il a beaucoup de mal à faire son deuil et reçoit l’appui de Wendy, une jeune femme qui poursuit ses études. Un prêtre, le Père McNamee, qui a toujours été plus ou moins une conscience pour Bartholomew vient s’installer chez lui. En fait Bartholomew est déconnecté du réel. Il passe aux yeux des gens pour un débile. Mais c’est un individu au grand cœur inspiré par les sentences, les paroles du Dalaï-Lama qu’il a lu à la bibliothèque. Il s’intéresse au Dalaï-Lama à la suite du courrier en nombre envoyé par Richard Gere pour éveiller la conscience des Américains à l’égard du Tibet. Bartholomew a un but dans sa vie : prendre un verre dans un bar avec une femme… Tout cela nous l’apprenons car il en fait part au comédien dans les lettres qu’il lui écrit à défaut de les envoyer.

Une fois passée la surprise du style de Bartholomew on entre de plain-pied dans un monde complexe qui tantôt semble limité par la folie, tantôt d’une rare lucidité et très souvent « borderline ». Mais passionnant et dépourvu des aspects mélodramatiques des romans qui traitent de compassion.

Un conseil : évitez de lire ce livre dans les transports en commun pour éviter de prendre en grippe vos voisins de transport… et tâchez de le lire d’une traite.

Saisis ta chance, Bartholomew Neil
Auteur : Matthew Quick
Editeur : Préludes

http://preludes-editions.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.