Le crime de l'Albatros

Le crime de l’Albatros

Contrairement à ce que laisserait présager la fin de ce volume il ne s’agit pas de la dernière aventure de Célestin Louise, flic et soldat dans la guerre de 14-18. Un coup d’œil à la page signalant les œuvres de l’auteur on peut lire pour 2014 : « Les ombres du Rochambeau » or Célestin Louise vient juste de s’embarquer sur le Rochambeau à destination des Amériques…

Mais avant cela tout en participant des « Brigades du Tigre » il a été chargé par son ancien chef d’enquêter sur la mort d’un riche Russe producteur de cinéma. L’Albatros étant ici une compagnie cinématographique en pleine expansion. L’action se passe six mois après l’armistice de la première guerre mondiale. Pendant que ses collègues enquêtent sur Landru, Célestin va devoir se replonger dans la guerre. Alexandre Mékinoff, le producteur poignardé, était un grand amateur de femmes et avait été un brancardier de nombreuses fois félicité. Célestin récupère Germain Béraud, avec lequel il a déjà travaillé et avec qui il s’entend bien, et ils partent interroger les anciens camarades de Mékinoff dont Jeanne, la maîtresse amoureuse de Célestin et secrétaire des Brigades, a retrouvé la trace. Célestin et Germain vont ainsi traverser une partie de la France pour se retrouver en Allemagne occupée pour rencontrer celui qui était brancardier en binôme avec Mékinoff. D’une part, Bourcy montre les lenteurs administratives, les mauvaises conditions de vie de cet après-guerre pour les Français et les soldats – morts de paysans labourant leurs champs et rencontrant des obus, escroqueries diverses, mères ou femmes cherchant les corps de conjoints, de fils. Et d’autre part, il présente la manière dont les Allemands supportent l’occupation française… Cela permet de comprendre pourquoi Louise accepte de quitter la France. On notera qu’il ne part pas seul, mais pas avec celle qu’il aime.

Un excellent support pour enseigner l’Histoire de l’immédiat après-guerre sans être rébarbatif… Bonne lecture.

Le crime de l’Albatros
Auteur : Thierry Bourcy
Editeur : Folio

www.folio-lesite.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.