Poèmes en prose et autres poèmes inédits

En couverture de ce recueil cartonné, une belle photo de l’auteur. Je vous sens sur le point de passer à une autre chronique. Non seulement vous n’aimez pas trop la poésie, mais là on vous la complique en la donnant en prose. Je vais schématiser : la poésie en prose est comme la poésie tout court basée sur « l’image » qu’elle donne à voir. La différence c’est l’absence de rime et de vers. C’est de la poésie sans les contraintes de la versification… N’avez-vous pas travaillé les petits poèmes en prose d’un certain Charles Baudelaire ? Là c’est le mot travaillé qui vous gêne et vous renvoie à de douloureuses ou pénibles années d’écoles. Mais ces poèmes en prose se lisent de la même façon que la poésie tout court. C’est-à-dire exactement comme vous lisez la philosophie, sans chercher à comprendre. En laissant le sens monter seul au fil de votre lecture.

Ce sont des textes de fin de vie (écrits en 1877 et 1883), Tourgueniev meurt en 1883 à Bougival. Et leur première caractéristique est l’achèvement. Ils sont des sommets de vécu, des sommes de ressenti, des aboutissements de pensées. En vous laissant porter par les mots, peut-être percevrez-vous une sensualité certaine monter des textes ou bien verrez-vous monter devant vous une peinture à voir. C’est cela la poésie. Pour ma part, et même si l’auteur fait référence à Lord Byron, c’est plutôt à Wordsworth que j’ai pensé en lisant. A cet Anglais qui parlait de la nature comme d’une personne aimable et consolatrice. J’ai aussi eu parfois l’impression d’être devant des Haiku longs – si vous me passez l’expression. Ces poèmes au nombre limité de syllabes qui sont capables de traduire la fugitive perception d’un instant, d’un clin d’œil. Vous aurez compris, j’espère, la nécessité de lire lentement. De s’arrêter souvent pour laisser l’impact de l’image s’estomper.

Une fois ce livre lu et l’histoire de la caille ancrée dans votre esprit, ne l’éloignez pas trop de vous et pensez à l’ouvrir au hasard de temps à autres.

Bonne lecture.

Poèmes en prose et autres poèmes inédits
Auteur : Ivan Tourgueniev
Editeur : Maurice Nadeau

www.maurice-nadeau.net

Poèmes en prose et autres poèmes inédits
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.