Vue sur mère

Si vous me lisez aussi régulièrement que j’écris pour vous, vous devez commencer à connaître mes détestations et ce que j’apprécie. Comme vous devez savoir qu’il m’arrive d’avoir la dent dure. Là je suis singulièrement ennuyé, pour rester dans le registre de la politesse.

Imaginez, vous commencez à lire et ligne trois vous lisez : « Il a roulé à toute allure, défié la mort en doublant les camions, repoussé sa peur le pied sur l’accélérateur, foncé dans la nuit en hurlant sous son casque. » Entraîné vous continuez mais, ligne neuf, vous lisez le mot « moto »… et ça revient. En moto quand on roule vite, à donf, on dit qu’on met « la poignée dans le coin ». Vous poursuivez donc votre lecture avec dans la tête des questions du genre : l’auteure a-t-elle fait lire son roman à des amis avant de le présenter à l’éditeur ? Comment personne n’a osé lui signaler la bourde ? Comment prendre la chose quand on est lecteur ? Je ne suis pas sûr d’être un chercheur de petite bête, un pinailleur, il n’empêche que quand je lis la suite je fais plus attention au détail… à l’écriture.

Adèle et Aurélien s’aiment et avec Rose, leur fille, vivent tranquillement. Aurélien et Adèle ont été abandonnés à la naissance. Et Adèle est rongée par un manque… alors qu’Aurélien n’y attache aucune importance. Par le biais d’une amie, et à l’insu d’Aurélien, elle se met en quête de celle qui lui a donné le jour. Les passionnés de Game of Thrones se douteront sans doute de ce qui va suivre. Médias et Loi vont entrer dans la vie du couple. Je vous laisse prendre connaissance de cette lutte entre l’amour et les lois.

Vous avez compris que passé le choc de la broutille du début on prend plaisir à lire cette histoire d’amour et d’individus à la couverture qui intrigue.

Bonne lecture sur un sable chaud.

Vue sur mère
Auteure : Caroline Grimm
Editeur : Héloïse d’Ormesson

www.editions-heloisedormesson.com

Vue sur mère
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.