Solomon Creed, La route de Redemption

Regardez bien la couverture, la seule indication en rapport avec le contenu est cette sorte de fumée-brouillard qui se dégage du personnage peu lisible qui s’avance vers nous. En revanche, vous pouvez lire ce que généralement on trouve en quatrième de couverture : une phrase critique, très positive bien sûr mais dont je ne suis pas certain que vous connaissiez l’auteur… : Steve Berry.

Attention, pensez que lire ce roman vous prendra du temps car vous aurez du mal à l’abandonner pour faire autre chose. Redemption est une petite ville des États-Unis, proche de la frontière avec le Mexique – vous savez cette frontière que deux présidents US voulaient murer. Tout commence par un accident d’avion. Un Beechcraft s’enflamme sur la route de Redemption. Et dans le même temps apparaît Solomon Creed qui ne se souvient de rien si ce n’est qu’il vient là pour sauver quelqu’un. Mais ce quelqu’un est celui que l’on enterre alors que les flammes de l’incendie menacent la ville. Solomon est pieds nus et porteur d’une veste dont l’étiquette indique qu’elle participe d’un costume taillé et cousu pour lui à Cordes-sur-ciel dans le Tarn, en France (une petite ville qui vaut le détour). Et Solomon s’avère un grand organisateur face à l’incendie – la ville est sauvée par la pluie. Mais l’avion était attendu par des trafiquants et transportait le fils d’El Tio – l’oncle – chef des trafiquants. Je ne vous en dirai pas plus, vous savez que je n’aime pas en dire trop quand la lecture est indispensable.

Là vous entrez dans un univers – petit – où règne une grande violence mais le personnage de Solomon semble la catalyser, l’apaiser. Cela donne un ton particulier à l’histoire. Un ton proche de celui des romans de Fredric Brown.

Lecture idéale pour un petit temps de vacances, un livre à prêter à ceux qui les rendent.

Bonne lecture.

Solomon Creed, La route de Redemption
Auteur : Simon Toyne
Editeur : Presses de la cité

www.pressesdelacite.com

Solomon Creed, La route de Redemption
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.