Que tout soit à la joie

Si je vous dis que l’illustration de couverture rend bien compte pour moi de ce roman, il faut que je me justifie. Alors je suis allé relire ce que je disais en 2017 du roman « Les années Solex » même « héroïne », même auteure, même éditeur. Ma chronique s’achevait par une remarque à propos de l’adéquation entre couverture et roman, étrange, non ?

Cette fois, Juliette va vivre sa vie de femme, se marier et avoir des enfants. Son côté « rebelle » trouvera à s’épanouir en tâchant de réhabiliter la mémoire de l’oncle Paul décédé dans la rue mais qu’une rumeur tenace dénonce comme fréquentant les prostituées. Juliette est une jeune femme comme les autres. Ce qui la distingue des autres qui l’accompagnent dans le roman, c’est d’abord que l’auteure nous en livre les états d’âme et, ensuite, qu’elle se veut différente, comme toutes les autres. Mais elle n’est ni futile ni superficielle. Elle doute d’elle-même et surtout elle est plus exigeante que ses consœurs.

Le portrait de femme dressé par Emmanuelle de Boysson est réussi, crédible et fort sympathique. Et cela tient, à mon humble avis, autant au modèle (imaginé ?) qu’à la manière de peindre. Imaginez que l’on puisse écrire comme peignaient les impressionnistes. Par touches légères, en phrases courtes dégageant l’impression voulue par l’auteur. Ce style exige une lecture attentive, d’abord pour en goûter les nuances, le moment où la tonalité du passage change, ensuite pour en percevoir l’humour qui, par instant, fait pétiller le roman et, enfin, pour mesurer comment la vie peut marquer les individus. Car la vie de Juliette n’est pas exempte de malheur mais son indépendance d’esprit l’aide à surmonter les deuils et les tristesses.

Une littérature revigorante qui réconcilie avec le monde.

A lire et à offrir.

Que tout soit à la joie
Auteure : Emmanuelle de Boysson
Editeur : Héloïse d’Ormesson

www.editions-heloisedormesson.com

Que tout soit à la joie
5.0Note Finale

Une réponse

  1. de Boysson Emmanuelle

    Merci pour cette critique si sensible et si subtile. Très touchée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.