Les premières enquêtes de Miss Silver

Attention, ce livre comporte trois romans, les premières enquêtes de Miss Silver. Et je suppose que l’illustration de couverture vous donnera une idée de l’époque où cette enquêtrice officie. De plus, c’est dit en quatrième de couverture. Miss Silver apparaît en 1928 (deux ans avant Miss Marple), elle est ce que les spécialistes appellent un armchair detective, un détective en fauteuil, qui ne sort guère de chez lui et résout les enquêtes à partir des informations données par ceux qui font appel à ses services, des rapports de ceux qui œuvrent à son service. Miss Silver a la particularité de tricoter en écoutant ce qu’on lui raconte et elle exige qu’on lui fasse entièrement confiance, c’est-à-dire que l’on n’oublie aucune des données de l’énigme. On peut la voir comme une petite souris enfoncée dans son fauteuil. Elle est très douée, elle devine les gens un peu comme une profileuse avant la lettre.

Les trois enquêtes menées-là ont toutes le même ressort : l’argent. Dans la première, un amoureux éconduit revient chez lui après quatre ans d’absence et découvre fortuitement une étrange conspiration dans laquelle figure celle qu’il devait épouser et une riche héritière. Dans la seconde, une jeune femme rencontre dans un train une autre jeune femme dont le témoignage a fait condamner le mari d’une amie. A travers une relecture des minutes de l’enquête, on reconstitue le drame qui fait accuser celui qui venait d’être déshérité d’avoir tué. Dans la dernière enquête présentée ici, une jeune femme se sent menacée de mort. Elle rédige chaque année un nouveau testament pour sa famille qui ne cesse de la harceler pour obtenir de l’argent. Nous sommes dans le même univers, celui d’une Angleterre post victorienne encore un peu figée, un peu proustienne aussi. Dans la dernière enquête, l’auteure décrit un personnage qui s’obstine à porter des faux-cols trop grands ce qui met en évidence sa pomme d’Adam proéminente. Si vous cherchez un peu dans les dessins du dessinateur Dubout vous trouverez je pense ce genre de personne et certaines des femmes de Dubout vous renverront à celles de Patricia Wentworth, en moins caricaturées bien sûr.

Installez-vous confortablement dans un bon fauteuil et dégustez ces enquêtes et leur petit monde gentiment désuet.

Les premières enquêtes de Miss Silver
Auteure : Patricia Wentworth
Editeur : 10-18

www.10-18.fr

Les premières enquêtes de Miss Silver
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.