L’élixir d’amour

L’élixir d’amour

Déçue que j’étais en commençant ce bouquin. D’un ennui, pensai-je en parcourant les premières pages. Il ne s’est pas foulé notre Eric-Emmanuel. Les pages remplies à moitié. Un échange de lettres, tout ce que je n’aime pas ! D’un ennui, vous dis-je !

Puis tout à coup, au fil des pages, on se laisse prendre, on adhère à l’histoire, on est scotché. Du beau boulot Monsieur Schmitt. Encore une fois vous nous surprenez et c’est ce que j’aime chez vous, aucun livre ne ressemble à un autre. Votre écriture est fine, subtile. Pleine de citations que nous reprendrons certainement dans quelques années comme nous avons repris celles de nos célèbres philosophes.

Vous aviez déjà parlé de l’amour sous toutes ses formes dans votre roman précédent, « Les perroquets de la place d’Arezzo », roman excellent d’ailleurs quoique un peu osé, mais le résultat fut à la hauteur.

Dans celui-ci, vous vous demandez si l’amour relève d’un processus chimique ou d’un miracle spirituel ? S’il existe un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l’élixir qui jadis unit Tristan et Iseult ? Est-on au contraire totalement libre d’aimer ?

Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, lui à Paris, elle à Montréal. Par lettres, tout en évoquant les blessures du passé et en s’avouant leurs nouvelles aventures, ils se lancent un défi : provoquer l’amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ?

Certains auteurs explorent les phénomènes de sociétés, vous explorez les relations humaines et vous le faites très bien. Merci pour ce moment ! Et merci pour les suivants.

L’élixir d’amour
Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt
Editeur : Albin Michel

www.albin-michel.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.