Le vertige des étreintes

Avec en illustration de couverture un assez joli collage dont on aurait bien aimé connaître le nom de l’auteur. Vu l’éditeur, on ne s’étonnera pas de me voir entamer cette chronique par une citation d’André Breton (pour ceux qui malgré tout s’étonnent, voir ici-même chronique du livre de Maurice Nadeau).

« Plus les rapports des deux réalités rapprochées seront lointains et justes, plus l’image sera forte – plus elle aura de puissance émotive et de réalité poétique. » Vous avez compris, pour André Breton, l’image poétique est composée par le rapprochement de deux réalités…

Maintenant essayez d’imaginer comment raconter une partie de votre vie. Vous avez le choix entre suivre au jour le jour le compte-rendu de vos faits et gestes, raconter comme ça vous vient, au gré de vos souvenirs ou enfin fabriquer des images pour donner aux autres une charge émotive proche de celle que vous avez ressentie… Vous avez compris que seules les images poétiques sauront vous dire. Et vous pouvez entrer dans le monde sensuel et sensible d’Albert Bensoussan. Vous comprendrez le vertige des étreintes et approuverez les unions libres auxquelles se livrent les mots dans cette biographie… Peut-être, comme l’auteur, avez-vous connu dans l’enfance une de ces épiphanies de tendresse auprès d’une enfant comme vous innocente et cherchez-vous à la retrouver ? Et bien sûr elle a quitté la réalité pour envahir le territoire de vos rêves. Pour ne pas vous égarer, munissez-vous de quelques mots magiques, de formules rituelles ou religieuses que vous sèmerez comme un petit poucet. A déguster avec lenteur…

Bonne lecture.

Le vertige des étreintes
Auteur : Albert Bensoussan
Editeur : Maurice Nadeau

www.maurice-nadeau.net

Le vertige des étreintes
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.