Le prieuré de Crest

Lors d’un contrôle routier, le sous-lieutenant Benoit arrête un véhicule dans lequel se trouve une jeune femme et une fillette de 8 ans. Alors que la femme prétend qu’il s’agit de sa fille, la petite Léa s’interpose et infirme cette allégation. Lorsqu’il demande à la conductrice de sortir du véhicule, celle-ci prend la fuite. Quelques kilomètres plus loin, la voiture fait une embardée et s’immobilise dans un fossé. La conductrice est morte sur le coup, mais la petite Léa est encore vivante, mais inconsciente.

Une autre patrouille a trouvé un corps dans la Drôme et le cadavre qui est repêché a été énucléé. Lors de la prise des empreintes pour l’identification, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un fugitif recherché depuis une dizaine d’années.

Dans le petit village de Crest, il n’en fallait pas plus pour que l’intervention de la PJGN (pôle judiciaire de la Gendarmerie Nationale) soit justifiée et que débarquent “les experts”. Le capitaine Daloz, accompagné de ses deux lieutenants, Vernet dont la spécialité est le profilage, et la lieutenante Gardel.

Le sous-lieutenant Benoit rêve d’incorporer cette unité et demande à faire partie de l’enquête puisque rapidement il s’avère que les deux affaires sont liées. Etant donné sa connaissance de la région et de ses habitants, sa demande est acceptée, d’autant qu’il montre une grande motivation.

Dès le début de l’enquête pour identifier la conductrice et l’enfant, les recherches se dirigent du côté du prieuré, un refuge pour femmes dirigé par Joséphine Ballard.

Alors que Léa est hospitalisée et se trouve dans le coma, elle fait l’objet d’un kidnapping bien prémédité et qui se solde par la mort d’une kamikaze dans l’hôpital. Léa a disparu et se trouve aux mains d’anciennes pensionnaires du prieuré.

L’enquête est sous la supervision de la juge d’instruction Karine Lechaix qui ne semble pas très coopérative lorsqu’il s’agit de délivrer des mandats à l’encontre du prieuré.

Un monde de femmes, voilà une idéologie propre à celles qui ont souffert par les hommes. Mais, comme tout ce qui va dans le sens extrême, les dérives sont à la porte.

Une enquête où rien n’est laissé au hasard, des professionnels qui vivent pour leur travail, un esprit d’équipe et une persévérance infaillible vont permettre de comprendre les tenants et aboutissants de cette affaire au cours de laquelle la découverte de cadavres ne va rien simplifier.

Un super thriller dont les mots clés sont : l’injustice, la vengeance, la mort. Un sujet vraiment bien maîtrisé avec une fin surprenante comme tout bon thriller qui se respecte.

Le prieuré de Crest
Auteure : Sandrine Destombes
Editeur : Hugo et Cie

www.hugoetcie.fr

Le prieuré de Crest
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.