La guerre invisible

Garrett Reilly, 26 ans, des cheveux noirs et des taches de rousseur, est un être absolument exceptionnel et peut-être unique. En plus d’une mémoire photographique des nombres, il a le don de déceler les “logiques”. Par exemple, Garrett qui est trader dans une société à New York a tout de suite remarqué, ce matin-là, que les numéros CUSIP des bons du Trésor qui défilaient à l’écran, des emprunts à long terme contractés par le gouvernement, n’auraient pas dû faire l’objet de transaction, à moins que… et c’est là que son sens de la logique entre en scène. Il informe donc immédiatement son patron que quelqu’un revend en secret des bons du Trésor américain pour deux cent milliards.

Hu Mei, une jeune chinoise de la province du Shanxi en Chine a un don particulier, celui d’être lucide et d’avoir la volonté de tout mettre en œuvre pour changer le système qui est corrompu. Yi, son époux, est décédé à cause des vapeurs toxiques de l’usine qui l’employait, comme de nombreux autres villageois. On la surnomme “le tigre” et elle a déjà rassemblé de nombreux partisans qui la soutiennent et qui veulent combattre le système pourri qui gangrène la Chine.

Ces deux personnages centraux ne vont jamais se connaître ni se rencontrer, mais ce qui va leur arriver à chacun d’eux sera grâce à l’autre.

Garrett, suite à ses révélations boursières, va se retrouver embrigadé dans une division de l’armée américaine pour mener une guerre d’un genre nouveau que seul un cerveau comme le sien peut influencer.

Son caractère rebelle et arrogant ne va pas lui simplifier la tâche, à lui qui s’était juré de ne jamais rien avoir à faire avec l’armée qui lui a pris son frère, mort au combat en Irak.

Ce roman qu’on peut classer tout à la fois dans la catégorie thriller et espionnage nous emmène dans des méandres géopolitiques tellement réalistes qu’on imagine sans peine que ce scénario se déroulera un jour ou l’autre. On navigue donc allègrement des bureaux de Wall Street aux casinos de Las Vegas, en passant par les faubourgs de Pékin pour terminer à Washington, le centre névralgique d’une guerre où les armes ne sont pas nécessaires. Epoustouflant, passionnant, en un mot : génial !

La guerre invisible
Auteur : Drew Chapman
Editeur : Albin Michel

www.albin-michel.fr

La guerre invisible
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.