Les shoot’em up !!! En voilà un style de jeu parfait pour les sociopathes et autres dégénérés psychopathes qui n’aiment rien laisser au hasard et à qui le mode ultra hardcore ne fait pas peur.


Que d’heures passées à jouer aux bijoux du genre jusqu’à n’avoir plus un seul vaisseau sanguin intact dans les yeux et les mains qui tremblent de fatigue… Tout une époque (révolue ou presque…) ! Gradius a été pour tous les amateurs du genre une grande histoire (à l’instar de son scénario) d’amour et de haine. Tant de frustration et d’acharnement pour arriver au bout d’un seul petit niveau, ça ne laisse pas indemne.

Et maintenant, ils le ressortent sur la console virtuelle de la Wii U (vous voulez ma mort ?!?). Pour faire simple, Gradius est l’un des pionniers des shoot’em up sur borne d’arcade puis sur la NES de Nintendo. Avec son scénario complètement dément qui tient en 2 lignes (aux commandes de votre vaisseau Vic Viper, vous devez infiltrer la forteresse Xaerous de Bactérion et buter tout ce qui bouge), Gradius a su imposer ses règles un peu atypiques. À l’époque de sa sortie sur arcade en 1985, ce genre de jeu avait souvent un défilement vertical alors que Konami a opté pour l’horizontale histoire de se démarquer très certainement. Ensuite, les améliorations de votre vaisseau ne sont pas automatiques puisqu’il vous faudra choisir au moment opportun le power-up à utiliser. En bas de l’écran apparaît un compteur qui s’incrémente à chaque fois que vous ramassez des capsules de power-up et c’est donc à vous de choisir lequel utilisé lorsqu’il est disponible.

Gradius reste assez court en terme de niveaux qui s’élèvent à 7 mais pour arriver à la fin ce ne sera pas une sinécure. Chaque monde se révèle être un nid à embûches et il faudra faire preuve de dextérité et beaucoup de patience pour arriver au boss qui vous attendra à la fin. La plus grande difficulté sera d’éviter les collisions qui seront fatales à chaque fois. La jouabilité reste fidèle au genre, mais sera peut-être un peu déroutante pour la nouvelle génération de joueur qui n’ont pas eu la chance de vivre dans les années 80. D’un point de vue graphique, Gradius n’a pas à rougir face à la concurrence, car Konami a réussi à transposer son titre de l’arcade à la NES avec brio, même si la première console de Big N aura un peu de mal avec l’affichage de tous les ennemis en même temps et la fluidité. Chaque monde se révèle être un nid à embûches et il faudra faire preuve de dextérité et beaucoup de patience pour arriver au boss qui vous attendra à la fin. il faudra alterner entre les 2 joueurs ce qui est quelque peu dommage…

Les plus :

  • le côté old school respecté
  • un classique du genre
  • le système des power-up

Les moins :

  • quleques lags
  • trop répétitif

 

Développeur / Editeur : Konami

Sortie le 30 mai 1985 sur arcade et 15 février 1987 sur NES

Testé sur Wii U VC

GRADIUS – Wii U VC
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.