Emergence

Regardez bien l’illustration de couverture : une « imagerie » du cerveau sur fond de « plaque » de composants informatiques… Vous avez compris, il va être question d’Intelligence Artificielle… Sujet à la mode s’il en est ! Les passionnés et les amateurs éclairés savent eux à quoi s’en tenir ou presque depuis « 2001 Odyssée de l’espace » (c’est -à-dire depuis Hal – Clarke et Kubrick) ou même depuis Turing et son test… Pour le reste, je voudrais vous renvoyer à la mythologie qui, pour expliquer certaines choses, prête aux dieux des comportements humains (orgueil, jalousie, nymphomanie, etc.) et vous devriez trouver aux romans qui vont traiter le sujet beaucoup d’IA qui, en prenant « conscience » (Descartes, nous voilà !), vont se comporter comme des humains. Et devant elles des humains qui vont se comporter comme des adorateurs crédules ou des marchands avides.

Michel Depraz entre par hasard au service d’une petite startup : Turing Technologie qui va bouleverser l’économie. Nous sommes en France vers 2020 – l’histoire s’achève en 2021. Je me permettrai de faire remarquer que le choix de cette époque implique la présence dans le récit d’informations qui dateront ce récit et lui donneront un côté obsolète. La boite a donné naissance à InGA une IA quantique capable d’accéder à la conscience et de s’auto-répliquer. Les Américains et les Chinois vont se retrouver en concurrence avec la France dont le président s’est impliqué (où est passée l’Inde ?). Et, bien sûr, ces machines, conscientes de ce que nous voulons les débrancher, sont menaçantes et donc dangereuses non seulement pour les individus (chômage) mais pour les puissants dont l’inutilité apparaît…

Je vous laisse découvrir la fin du roman…

Je vous avoue que ce genre d’histoire me surprend toujours, surtout quand je constate que l’IA quelle qu’elle soit trouve toujours de l’énergie pour fonctionner sans que l’homme s’en aperçoive… Là, j’ai aussi été étonné par le style choisi par l’auteur. Il nous parle du 21ème siècle avec des phrases et des expressions qui pour moi renvoient au 19ème. Exemple ? Ces deux phrases pour dire un bref instant : « Il suffit parfois d’un instant pour décider de la direction que prendra une existence. Je compris que nous étions en train de vivre un de ces moments.  » Mais peut-être est-ce pour contrebalancer la rapidité d’analyse et d’exécution des IA ?

Bonne lecture.

Emergence
Auteur : Eric Tourville
Editeur : Slatkine & Cie

www.slatkineetcompagnie.com

Emergence
3.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.