Correspondance 1928-1940

Avant de vous parler du contenu de ce troisième et dernier volume de la correspondance des deux écrivains, un petit mot sur la photo de couverture. Comme il semble impossible qu’elle ait été choisie au hasard, je vous demande de remarquer qu’elle ne présente aucun drapeau où la croix gammée soit visible en entier…

La lecture de cette correspondance est – à mon humble avis – très profitable et intéressante pour un certain nombre de raisons. La première est qu’elle donne à lire des analyses, des réflexions sur le monde qui semblent avoir disparu de notre petit monde pourtant si ouvert sur le lointain et le proche mais où tout va tellement vite que ce qui importe à l’instant sera obsolète dans moins d’un quart d’heure. Imaginez de plus que les liaisons téléphoniques n’avaient pas la fiabilité qu’elles ont aujourd’hui (?!). Cela signifie que les deux hommes qui échangent prennent le temps de penser. Vous ne pourrez, je pense, que saluer la lucidité dont ils font preuve – même si certain parti pris pro-Staline de Romain Rolland peut sembler aberrant. Tout cela s’oppose à l’impression actuelle de fugacité des engagements et de dilution des analyses.

La deuxième est le travail de recherche effectué par Jean-Yves Brancy qui a établi, annoté et présenté cette édition. Je parle bien sûr de ces notes de bas de page qui nous expliquent et nous rappellent les éléments du contexte historique, politique et artistique des deux hommes.

Un livre qui doit rester à portée de mains pour être ouvert au hasard et lu le temps de trois ou quatre lettres. Le temps de puiser quelque chose à méditer…

Bonnes lectures.

Correspondance 1928-1940
Auteurs : Romain Rolland & Stefan Zweig
Editeur : Albin Michel

www.albin-michel.fr

Correspondance 1928-1940
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.